Pôle hôtelier PEX 2

Plus d’informations


Typologies Parking, Bureau, Salle de sport, Commerce, Hôtellerie - Restauration, Mixité, Santé Programme Complexe hôtelier trois étoiles de 250 chambres, résidence de tourisme de 100 chambres, bureaux et coworking, complexe d'escalade, restaurant bar, maison de santé. Surface 23 000 m ² Procédure Concours restreint Mission Complète Maître d’ouvrage Legendre Immobilier, LP Promotion Collaborateurs Benoît Soulié, Claudia Zanella Équipe de maîtrise d’oeuvre Scalène, Atelier Kempe Thill (m.), Zefco, Soconer, Bollinger + Grohmann, Atelier Dots, BCA, Documents, Clarity Studio, EXECO Coût 40.0 M€


Il s’agit de construire un complexe hôtelier pour le nouveau parc d’exposition métropolitain. Il constitue la première pièce d’un quartier en construction en périphérie de Toulouse, proche des installations de l’écosystème d’entreprises d’Airbus. Il accueille également le terminus de transports en commun. Le programme est enrichi d’une offre programmatique qui permet à l’édifice de vivre à toute heure, notamment en dehors des évènements liés aux manifestations du Parc des expositions. On a affaire à une infrastructure habitée, ouverte à de nouveaux composites de programmes. L’écriture architecturale joue avec les infrastructures pour les rendre positives (voie rapide, Parc des expositions, terminus qui répondent à un mur d’escalade géant). Le merveilleux et le quotidien cohabitent de manière singulière. Le jeu des proportions du bâtiment atténue son échelle pour le rendre familier.

Typologies Parking, Bureau, Salle de sport, Commerce, Hôtellerie - Restauration, Mixité, Santé Programme Complexe hôtelier trois étoiles de 250 chambres, résidence de tourisme de 100 chambres, bureaux et coworking, complexe d'escalade, restaurant bar, maison de santé. Surface 23 000 m ² Procédure Concours restreint Mission Complète Maître d’ouvrage Legendre Immobilier, LP Promotion Collaborateurs Benoît Soulié, Claudia Zanella Équipe de maîtrise d’oeuvre Scalène, Atelier Kempe Thill (m.), Zefco, Soconer, Bollinger + Grohmann, Atelier Dots, BCA, Documents, Clarity Studio, EXECO Coût 40.0 M€

Il s’agit de construire un complexe hôtelier pour le nouveau parc d’exposition métropolitain. Il constitue la première pièce d’un quartier en construction en périphérie de Toulouse, proche des installations de l’écosystème d’entreprises d’Airbus. Il accueille également le terminus de transports en commun. Le programme est enrichi d’une offre programmatique qui permet à l’édifice de vivre à toute heure, notamment en dehors des évènements liés aux manifestations du Parc des expositions. On a affaire à une infrastructure habitée, ouverte à de nouveaux composites de programmes. L’écriture architecturale joue avec les infrastructures pour les rendre positives (voie rapide, Parc des expositions, terminus qui répondent à un mur d’escalade géant). Le merveilleux et le quotidien cohabitent de manière singulière. Le jeu des proportions du bâtiment atténue son échelle pour le rendre familier.

Échelle métropolitaine


Le projet est un repère identifiable depuis la voie rapide. Sa diversité programmatique en fait un lieu attractif qui s'adresse aux usagers du Pex, au public professionnel de l'aéronautique, aux familles de l'agglomération et plus largement aux Toulousains.

Le projet est un repère identifiable depuis la voie rapide. Sa diversité programmatique en fait un lieu attractif qui s'adresse aux usagers du Pex, au public professionnel de l'aéronautique, aux familles de l'agglomération et plus largement aux Toulousains.

Flexibilité


C’est un bâtiment vivant à toute heure qui s’adresse à des publics hétéroclites : congressistes du Parc des expositions tout proche et familles métropolitaines. Cette infrastructure habitée incube usages et programmes. En disposant le parking sur la toiture, toutes ses faces sont libérées pour dialoguer aux alentours. Sa grande échelle lui procure la force tranquille d’un lieu pluriel. À l’image d’une ville, il peut abriter autant de programmes que possible et conserver une présence rassurante dans le quartier. Le restaurant du rez peut s’improviser marché. Au dessus, le coworking peut doubler sa surface en mezzanine ou muter en fonction de l’évolution des besoins dans le temps. Un lieu dédié à l’escalade accentue cet effet avec des espaces en cathédrale sur toute la hauteur du bâtiment qui regardent la voie rapide et la façade d'entrée du PEX.

C’est un bâtiment vivant à toute heure qui s’adresse à des publics hétéroclites : congressistes du Parc des expositions tout proche et familles métropolitaines. Cette infrastructure habitée incube usages et programmes. En disposant le parking sur la toiture, toutes ses faces sont libérées pour dialoguer aux alentours. Sa grande échelle lui procure la force tranquille d’un lieu pluriel. À l’image d’une ville, il peut abriter autant de programmes que possible et conserver une présence rassurante dans le quartier. Le restaurant du rez peut s’improviser marché. Au dessus, le coworking peut doubler sa surface en mezzanine ou muter en fonction de l’évolution des besoins dans le temps. Un lieu dédié à l’escalade accentue cet effet avec des espaces en cathédrale sur toute la hauteur du bâtiment qui regardent la voie rapide et la façade d'entrée du PEX.

Habiter dans le paysage


Le parti-pris d’un bâtiment unique libère un jardin généreux au coeur du bâtiment. Cette cour apporte une qualité de respiration à l’ensemble. C’est une oasis de nature sans équivalent dans un quartier d'affaires principalement minéral.

Le parti-pris d’un bâtiment unique libère un jardin généreux au coeur du bâtiment. Cette cour apporte une qualité de respiration à l’ensemble. C’est une oasis de nature sans équivalent dans un quartier d'affaires principalement minéral.

Grand sol partagé


Les usages du rez-de-chaussée ancrent le projet dans l’espace public et animent le parvis. Les différents programmes sont desservis directement depuis l’espace public et le jardin central. On parcourt l’ensemble comme une seule adresse. Le rez-de-chaussée offre une hauteur libre très importante liée au passage du tramway. Une générosité qui permet d’accueillir toutes formes d’usages ainsi que d’envisager des espaces en mezzanine.

Les usages du rez-de-chaussée ancrent le projet dans l’espace public et animent le parvis. Les différents programmes sont desservis directement depuis l’espace public et le jardin central. On parcourt l’ensemble comme une seule adresse. Le rez-de-chaussée offre une hauteur libre très importante liée au passage du tramway. Une générosité qui permet d’accueillir toutes formes d’usages ainsi que d’envisager des espaces en mezzanine.

Habiter à l'extérieur


Sur le périmètre du bâtiment, une épaisseur habitée accueillent terrasses et pergolas. Ces espaces extérieurs permettent de profiter des qualités de vie du sud de la France.

Sur le périmètre du bâtiment, une épaisseur habitée accueillent terrasses et pergolas. Ces espaces extérieurs permettent de profiter des qualités de vie du sud de la France.